Les amours virtuelles:Amours réels…ou pas?

Internet a indéniablement changé les modes de vie depuis sa généralisation dans les foyers, notamment sur la dernière décennie qui a vu le réseau s’étendre. La pratique du web a pénétré tant de dimensions de la vie quotidienne qu’il semblerait difficile aujourd’hui de s’en passer. Même des domaines intimes sont passés sous la responsabilité d’internet. Il en est ainsi des rencontres amoureuses, pour lesquelles certains sites se font une spécialité. Mais, plongée dans un monde virtuel fait de kilobits, une relation à tonalité amoureuse peut-elle se targuer de reposer sur quelque chose de véritable. Sont-elles réelles ?

 

Le premier réflexe que l’on peut avoir face à des relations amoureuses à travers un ordinateur, c’est bien évidemment qu’elles sont dénuées de réalité. Et il vrai que quelques arguments viennent étayer ce sentiment.
Tout d’abord, c’est l’aspect purement physique qui entre en compte. Lors d’une relation virtuelle, les premiers contacts et le gros de la communication s’effectuent des deux côtés face à un ordinateur. Chose paradoxale, pour la relation humaine la plus aboutie on se met face à l’incarnation de la déshumanisation. Symboliquement la situation est très évocatrice de ce sur quoi repose la relation. Il s’agit de deux personnes chacune de leur côté dans un espace qui physiquement ne se mêle pas. Il n’y a donc que dans la tête que se bâtit la relation. Et la définition d’une illusion, c’est justement ce qui n’a de réalité qu’en esprit, sans concrétisation physique.

 
Cette distance originelle entraîne aussi une perte en terme de communication. Internet a beau être le moyen de communication par excellence, en terme de relation humaine tout ne se résume pas à un émetteur et un récepteur. La communication par internet repose surtout sur le langage, l’écriture, ce que l’on décide de communiquer. Or il faut savoir que grosse majorité de ce que l’on communique est dite non-parlée. La position du corps, la gestuelle des mains, le magnétisme et les électricités, sans parler de l’expression faciale et des attitudes au fond des yeux, on se coupe de tout cela par une relation virtuelle. Ce qui participe à en faire un contact tronqué, une relation illusoire sur ce qu’est l’autre et ce que l’on est.
On peut argumenter que cela permet d’avantage de contrôle, simplement le concept même d’amour rejette en grande partie l’idée d’un encadrement pour lui préférer l’envoûtement.

 

Mais, de l’aveu même des gens qui utilisent ces sites, ce n’est guère la réalité des rencontres sur internet qu’ils mettent en avant, mais l’aspect pratique de l’outil. La réalité n’est donc pas le premier critère recherché. Et est-ce bien différent par rapport à toute autre relation amoureuse. Peut-être que les amours virtuels ne prétendent à aucune réalité pas du fait qu’ils soient virtuels, mais simplement du fait qu’ils soient justement des amours.

 
Pour cela il suffit de porter le regard sur ce que sont aujourd’hui les amours dits réels. La quête du partenaire répond parfois à des logiques semblables au recrutement d’un nouveau salarié par une société. Les gens se fixent des listes de critères, dont certains parfois intransigeants, au travers desquels ils vont sélectionner, et non pas rencontrer, des candidats potentiels. La réalité de la relation amoureuse est déjà préemptée à des désirs individualisés fixes qui laissent peu de place à l’autre en tant qu’autre moitié d’un couple.
Dans cette veine, les premiers contacts, dont les relations virtuelles semblent dépossédées, peuvent tout autant échapper à la réalité. Il s’agira des deux côtés du couple potentiel de mettre en avant des qualités, de se développer une identité ad hoc, parfois de construire une véritable stratégie, qui aura pour conséquence de dessiner dans l’esprit de l’autre un visage parfaitement illusoire de ce que l’on est.
La véritable relation amoureuse se déclinera par la suite, quand la réalité poindra par petites touches successives. Mais il peut en être de même pour une relation qui a commencé virtuellement, après tout.

 

Il n’y a donc aucune solution miracle, tout comme la réalité de l’amour ne semble pas prête à être saisie, même par ceux qui le vivent. Ce qui fait aussi que tout le monde coure après.Attention toutefois aux séductrices et séducteurs du net qui peuvent parfois avoir de mauvaises intentions…

Originally posted 2015-03-01 10:55:07.