Les différentes étapes d’un mariage musulman

Le mariage mulsuman appelé Nikâh doit être célébré selon des étapes bien définies par les enseignements islamiques. Auparavant, les familles des futurs époux se sont mises d’accord sur la dot ou le Mahr que le fiancé doit accorder à sa future femme et qui restera la propriété exclusive de sa future épouse. Le Nikâh peut être célébré à n’importe quel moment de l’année mais il est de bon augure que la cérémonie se déroule un vendredi ou durant le mois de Chawwâl (dixième mois du calendrier musulman).

La célébration du Nikâh peut avoir lieu dans la famille de la mariée, dans une salle ou dans une Mosquée. Cependant, il est recommandé qu’un groupe de personnes pieuses ainsi que les deux témoins (minimum) soient présents. Le mariage musulman peut être célébré par un Imam, un Cadi ou par tout autre musulman. Le Nikâh débute par la récitation d’une Khoutbah qui est un court sermon, en arabe, comprenant des formules de louanges d’Allah et des demandes de bénédictions en faveur du prophète Mouhammad. Suivent ensuite quelques passages du Coran (Qour’aane), comme par exemples trois Sourates choisies pour l’occasion.

La célébration du mariage se poursuit par la Cérémonie du Henné, plante odorante qui embellit, nourrit et purifie la peau.

La mariée est accompagnée de son représentant, à qui elle aura fait part, au préalable, de son consentement pour ce mariage. Les futurs époux, accompagnés des deux témoins (madjilisoun wâhid) vont faire l’al îdjâb wal qouboûl, c’est-à dire l’échange des consentements : la personne qui va célébrer le mariage va demander au responsable de la mariée s’il consent à donner cette dernière au futur époux. Cet agrément constitue le cœur même du mariage islamique, appelé Roukn.

On remettra le certificat de mariage religieux aux jeunes mariés.

La célébration du Nikâh se termine ensuite par des invocations faites en faveur des époux. Puis, on utilise un tambourin, le douff, pour annoncer le mariage selon les Hadiths.
Il est recommandé de faire suivre le Nikâh d’un repas qui s’appelle le Wâlimah, qui sera préparé en fonction de ses moyens et auquel seront conviés tous les membres de la famille des jeunes mariés ainsi que les personnes démunies. Le Wâlimah doit se faire dans le respect le plus strict des préceptes islamiques.

Le mariage musulman prime sur le mariage civil, à la mairie.

 

Originally posted 2013-11-23 12:42:49.